Canal lombaire rétréci et canal lombaire étroit

Accueil    //    Pathologies du rachis (lombaire & cervical)    //    Rachis lombaire    //    Canal lombaire rétréci et canal lombaire étroit

Le canal lombaire rétréci et étroit est une pathologie du rachis lombaire entraînant l’apparition de douleurs au niveau des membres inférieurs et d’une claudication intermittente.

Canal lombaire rétréci : définition

Le canal lombaire rétréci est par définition une réduction progressive du diamètre du canal vertébral. Le canal lombaire contient les racines nerveuses qui innervent les membres inférieurs. Elle est bien souvent la conséquence d’une pathologie dégénérative.

En effet, l’arthrose du rachis lombaire entraîne une hypertrophie des massifs articulaires et des ligaments de la colonne lombaire. Il apparait de ce fait une compression progressive des racines nerveuses présentes dans le canal lombaire à l’origine des douleurs et gênes des membres inférieurs qui entrainent des difficultés à la marche.

Le canal lombaire étroit correspond à un canal lombaire constitutionnellement de petite taille. Il peut apparaitre un canal lombaire rétréci sur un canal étroit favorisant l’apparition précoce des symptômes.

Canal lombaire rétréci : cause et symptômes

La cause principale de la présence d’une sténose lombaire reste l’arthrose lombaire. Cette cause dégénérative explique que le canal lombaire rétréci progressivement avec le vieillissement. Cette pathologie concerne donc les adultes de plus de 50 ans.

 

Les symptômes induit par le canal lombaire étroit concernent essentiellement les membres inférieurs. Des lombalgies sont souvent associées liées à l’arthrose lombaire à l’origine du rétrécissement canalaire.

Les symptômes liés aux rétrécissements canalaires sont donc des douleurs dans les membres inférieurs. Ces douleurs peuvent être de type crurale et/ou sciatique bien souvent de manière bilatérale.

Les symptômes s’expriment dans un premier temps à la marche. Ils imposent de faire une pause régulière avant de pouvoir reprendre la marche car ils disparaissent au repos. C’est la claudication radiculaire intermittente. Lorsque les symptômes apparaissent très rapidement à la marche les conséquences peuvent être handicapantes car ils obligent à multiplier les pauses pour se déplacer à pied.

L’apparition des symptômes reste lente et progressive, rendant le diagnostic parfois difficile à établir.

Diagnostic

Examen clinique du canal lombaire rétréci 

L’examen clinique recherche par l’interrogatoire les symptômes qui engendrent la claudication intermittente :

  • Les douleurs de trajets sciatique et/ou crural à la marche
  • Un manque de force croissant à la marche
  • L’apparition d’une insensibilité des membres inférieurs à la marche

 

Ces symptômes se calment au repos et s’expriment moins lorsque l’on marche penché en avant par exemple en appui sur un caddie dans un supermarché.

L’examen physique fait en consultation est habituellement normal. Il ne retrouve aucun trouble neurologique au repos. Il n’y a que dans les formes tardives très évoluées que des dysfonctionnements neurologiques moteurs ou sensitif peuvent être observés.

L’examen permet également d’éliminer les diagnostics différentiels (problèmes de hanche ou d’artères occluses).

 

Des lombalgies sont en général associées induites par l’arthrose responsable du rétrécissement canalaire. Mais ces lombalgies sont souvent bien tolérées et bien moins invalidantes que les douleurs des membres inférieurs.

 

Examen(s) d’imagerie : radios, scanner, IRM,

L’imagerie qui permet d’explorer avec précision la taille du canal rachidien sont le scanner (TDM) et l’IRM.

Le scanner permet de mieux analyser les structures osseuses et donc la composante osseuse à l’origine de la compression.

L’IRM permet quant à elle de mieux visualiser les ligaments, les disques ainsi que la présence éventuelle de kystes articulaires.

Les radiographies, en particulier dynamiques, sont néanmoins nécessaires pour rechercher une instabilité. Ces radiographies sont par ailleurs les seuls examens qui sont réalisés debout.

 

Potentiels examens complémentaires 

Si le praticien a un doute sur l’origine rachidienne de la claudication intermittente il sera prescrit des examens complémentaires à la recherche d’autres pathologies notamment au niveau de la hanche.  Il est parfois demandé l’avis de collègues vasculaires pour rechercher une occlusion progressive des artères des membres inférieurs qui peut donner des symptômes similaires.

 

Un électromyogramme (enregistrement électrique des nerfs) peut parfois être réalisé pour confirmer l’atteinte des nerfs et tenter d’en juger la sévérité.

Canal lombaire étroit : traitement

Traitement médical : comment soigner une sténose lombaire

 

Traitement médicamenteux 

Les anti-inflammatoires non stéroïdien, les antalgiques et parfois la cortisone sont privilégier dans un premier temps. Ce traitement est – bien entendu – beaucoup moins invasif, et est facile à mettre en œuvre dans le but de soulager le patient.

 

Infiltration

Les infiltrations rachidiennes cortisoniques sont également utilisées. Les infiltrations épidurales ou foraminales ont pour objectif de calmer les douleurs en apportant l’antiinflammatoire au plus près du rétrécissement. Ces infiltrations sont au mieux réalisées sous contrôle radiographiques pour être parfaitement ciblées sur le niveau du rétrécissement.

 

Rééducation du canal lombaire étroit 

Le travail de rééducation comprend 3 composantes principales :

  • Un renforcement musculaire de la sangle abdominale et des muscles lombaires.
  • Un assouplissement du dos
  • Une éducation sur les mouvements à respecter pour préserver le dos.

 

Intervention 

Lorsque le traitement médical est insuffisamment efficace une intervention d’agrandissement du canal lombaire peut être réalisée pour libérer les nerfs comprimés dans le canal lombaire.

logo institut du rachis parisien dr delambre dr poignard

Cette page a été rédigée par les spécialistes de l’Institut du Rachis Parisien (Professeur Allain, Docteur Arvieu, Docteur Delambre, Professeur Poignard, Docteur Queinnec).

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 9

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?