Spondylolisthésis dégénératif

Accueil    //    Pathologies du rachis (lombaire & cervical)    //    Rachis lombaire    //    Spondylolisthésis dégénératif

Le spondylolisthésis dégénératif correspond au glissement progressif de deux vertèbres l’une par rapport à l’autre induit par l’arthrose. Ce glissement s’accompagne habituellement de douleurs lombaires et parfois radiculaires (sciatique et/ou crurale). Le spondylolisthésis dégénératif touche essentiellement les personnes de plus de 50 ans.

Définition du spondylolisthésis

Le spondylolisthésis correspond à une dégénérescence du rachis qui se manifeste par le glissement progressif d’une vertèbre sur une autre. Il provoque des douleurs lombaires et dans certaines situations des douleurs radiculaires.

 

Lorsqu’il survient à l’adolescence, il s’agit généralement d’un spondylolisthésis par lyse isthmique.

 

Le spondylolisthésis dégénératif touche, lui, généralement les personnes de plus de 50 ans. Ce type de spondylolisthésis lombaire s’explique notamment par la présence d’arthrose sur les facettes articulaires et par un affaissement du disque intervertébral.

Causes et symptômes du spondylolisthésis dégénératif lombaire

Le spondylolisthésis dégénératif est simplement lié à l’arthrose lombaire et au vieillissement du patient. De ce fait, les facteurs de risque sont identiques à ceux de l’arthrose : les traumatismes, le port de charges conséquentes, le surpoids.

 

Chez la femme la ménopause et les modifications hormonales qui vont avec sont également considérées comme étant des facteurs favorisants l’apparition de la pathologie.

 

Comme pour toute arthrose lombaire, le spondylolysthésis dégénératif engendre des lombalgies et parfois des douleurs radiculaires (sciatique et cruralgie). Les douleurs sont au début mécaniques (favorisée par l’activité) et deviennent progressivement permanentes. Il peut entraîner des symptômes de canal lombaire étroit (paresthésies, claudication neurogène).

Diagnostic du spondylolisthésis

Examen clinique du spondylolisthésis

Bien que les examens d’imagerie soient indispensables pour diagnostiquer un spondylolisthésis, les points d’appel clinique sont les lombalgies et les douleurs radiculaires. L’interrogatoire détermine la région douloureuse et le trajet radiculaire. L’examen recherche une raideur lombaire et des signes neurologiques (déficit moteur ou sensitif) dans les formes évoluées.  

 

Examen(s) d’imagerie 

La radiographie du rachis lombaire standard et dynamique, de profil et de face fait est l’examen incontournable. Ce dernier permet visualiser le glissement des deux vertèbres l’une par rapport à l’autre et de quantifier ce glissement. Le bilan radiographique en première intention demeure suffisant si le patient présente seulement une lombalgie tolérée.

 

Pour compléter le bilan radiologique, il est possible de réaliser un scanner et une IRM du rachis lombaire, permettant de rechercher un rétrécissement canalaire secondaire aux glissements des vertèbres, d’analyser l’intensité de l’arthrose des facettes articulaires, d’évaluer l’état discal et de rechercher des conflits avec les racines nerveuses.

Spondylolisthésis dégénératif : traitement

Traitement médical

L’évolution naturelle du spondylolisthésis varie d’un patient à l’autre, selon notamment son âge et l’origine du spondylolisthésis. Il est généralement longtemps asymptomatique mais peut entraîner des douleurs au fil du temps et du glissement de la vertèbre.

 

Antalgique et antiinflammatoire

Afin de soulager, un traitement antalgique peut être appliqué. Il peut être combiné avec des anti-inflammatoires. Il faut éviter le port de charges de lourdes.

 

Infiltration

Les infiltrations sous contrôle radiographiques permettront souvent de soulager, au moins partiellement, les douleurs radiculaires et moins souvent les douleurs lombaires.

 

Rééducation spondylolisthésis

Le travail de rééducation est essentiel. Il réalise un renforcement des muscles lombaires et abdominaux. Le travail s’effectue avec un kinésithérapeute qui doit apprendre les auto-exercices à réaliser pour pouvoir poursuivre ce travail à l’absence du kiné.

Elle s’associe donc à la réalisation d’activités sportives régulières et adaptées.

 

Opération spondylolisthésis : quand opérer un spondylolisthésis ?

Le traitement chirurgical concerne 10 à 20 % des patients souffrant d’un spondylolisthésis.  Il s’agit généralement des malades pour lesquels le traitement médical ne rencontre pas le succès attendu. Il consiste à réaliser une arthrodèse (blocage de vertèbres) parfois associé à une décompression.

spondylolisthesis degeneratif traitement chirurgien specialiste rachis dos paris dr delambre pr poignard dr arvieu dr queinnec pr allain institut rachis paris
logo institut du rachis parisien dr delambre dr poignard

Cette page a été rédigée par les spécialistes de l’Institut du Rachis Parisien (Professeur Allain, Docteur Arvieu, Docteur Delambre, Professeur Poignard, Docteur Queinnec).

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 11

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?