Fracture du col du fémur

Accueil    //    Pathologies du rachis (lombaire & cervical)    //    Traumatologie (rachis, membre inférieur)    //    Fracture du col du fémur

Définition du col du fémur fracturé

La fracture du col du fémur concerne majoritairement les femmes de plus de 60 ans car elle est favorisée par l’ostéoporose. Chaque année en France, plus de 50 000 personnes sont concernées. Elles sont provoquées par une chute dans une très large majorité des cas.

Fracture col du fémur symptômes et causes

En fonction de l’âge le traumatisme est plus ou moins important.

 

Schématiquement, nous pouvons retenir deux cas de figure :

  • Patient jeune de moins de 55 ans. La fracture est généralement liée à un choc violent et accidentel (accident de la route, chute depuis un lieu en hauteur …)
  • Patient âgé de plus de 75 ans. Une chute simple de sa propre hauteur est dans près de 90% des cas à l’origine de la fracture, en raison de la fragilité de l’os.

 

La fracture du col du fémur provoque une douleur intense à la racine de la cuisse. Il est impossible de se relever et de se déplacer avec la sensation d’avoir une jambe raccourcie par rapport à l’autre.

Diagnostic d’une fracture col du fémur personne âgée

Examen clinique d’une fracture du col du fémur

La douleur constitue le premier symptôme avec une intensité vive située à la racine de la cuisse ou le creux inguinal. La marche est impossible. L’examen retrouve une déformation avec un raccourcissement du membre fracturé et le pied qui tourne vers l’extérieur.

 

Examen(s) d’imagerie 

Les radiographies standards bassin de face et la hanche concernée de face et de profil permet de faire le diagnostic. Elles permettront de définir le niveau de la fracture ainsi que le degré de déplacement.

 

Il sera alors possible de classer la fracture en 2 catégories :

  • Les fractures trochantériennes
  • Les vraies fractures du col (ou cervicale).

 

De plus, la radiographie permet d’obtenir un bilan des liaisons associées.

 

Les recours à un scanner et à une IRM restent uniquement nécessaires en cas de doute.

fracture du col du femur operation fracture chirurgien specialiste rachis dos paris dr delambre pr poignard dr arvieu dr queinnec pr allain institut rachis paris

Fracture col du fémur : traitement

Traitement médical d’une fracture du col du fémur

Le traitement d’une fracture du col du fémur est systématiquement chirurgical, sauf en cas de contre-indications à l’anesthésie.

 

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical est sauf grande exception la seule solution en cas de fracture du col du fémur.

Le traitement sera différent en fonction du type de fracture :

  • Pour les fractures trochantériennes, il est réalisé une réparation de la fracture et un maintien par du matériel (ostéosynthèse).
  • Pour les vraies fractures du col, un remplacement de l’articulation par une prothèse est réalisé.

 

Antalgique pour une fracture du col du fémur

Ils sont utilisés pendant la période péri opératoire (en pré et post opératoire).

 

Rééducation

La rééducation est nécessaire après l’intervention. La reprise d’appui est habituellement immédiatement autorisée. La récupération de l’autonomie à la marche est le principal objectif de cette rééducation. Elle se fait au début grâce à l’usage de béquilles. La rééducation à la marche s’accompagne d’un renforcement musculaire. Enfin, une récupération des mobilités articulaires est également réalisée.

logo institut du rachis parisien dr delambre dr poignard

Cette page a été rédigée par les spécialistes de l’Institut du Rachis Parisien (Professeur Allain, Docteur Arvieu, Docteur Delambre, Professeur Poignard, Docteur Queinnec).

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 32

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?