Définition : qu’est-ce que la myélopathie cervicale arthrosique ?

 

Pathologie d’incidence inconnue correspondant à une souffrance de la moelle épinière au niveau du cou par l’arthrose cervicale. L’arthrose cervicale provoque un rétrécissement progressif du canal cervical là où passe la moelle épinière.

 

Expression clinique de la myélopathie cervicale arthrosique

 

Le diagnostic est évoqué devant des troubles neurologiques d’installation progressifs aux membres supérieurs comme la maladresse des mains, des troubles de sensibilités des doigts, perte de force avec amyotrophie musculaire. Il s’y associe souvent des douleurs avec fourmillements des doigts.

Des signes aux membres inférieurs sont également fréquents : Troubles de la marche avec des troubles de l’équilibre, une fatigabilité à la marche.

Des difficultés à uriner avec impériosité et urgenturie sont parfois également retrouvés.

 

Le diagnostic

 

Le diagnostic est évoqué par le Médecin et confirmé par l’imagerie (IRM cervicale étant l’examen de référence tout en y associant des radiographies et le plus souvent un scanner).

 

L’avis d’un neurologue est également souhaitable avec réalisation de tests électriques. (appelés électromyogramme et potentiels évoqués) qui permettront de confirmer définitivement le diagnostic.

 

Myélopathie cervicale arthrosique : traitement

 

Devant des signes de souffrance de la moelle épinière, une chirurgie visant à la décomprimer en retirant l’agent vulnérant doit être réalisée. Le traitement médical a ici peu de place.

En effet, le risque majeur est d’une part que les troubles deviennent irréversibles même après une chirurgie bien réalisée et d’autre part de voir apparaitre une aggravation neurologique brutale comme lors d’une chute ou un traumatisme du cou avec des chances de récupération neurologique très faibles.

Le patient doit être informé qu’il est porteur d’une compression médullaire au niveau du cou à des fins de prévention des accidents (chutes…).

 

Le traitement chirurgical a ici toute sa place avec pour but de décomprimer la moelle épinière et de la stabiliser.

 

Il peut se faire par voie postérieure avec l’ouverture du capot osseux qui ferme le canal vertébral cervical en arrière. On appelle cette intervention une laminectomie cervicale associée ou non à une arthrodèse (blocage définitif des vertèbres atteintes) ou par voie antérieure avec réalisation d’une corporectomie cervicale (Chirurgie antérieure) et parfois par double abord associant les deux techniques (antérieure et postérieure).

myelopathie cervicale arthrosique stenose cervicale arthrose chirurgien rachis paris chirurgien dos institut rachis paris

myelopathie cervicale arthrosique moelle epiniere os arthrose chirurgien rachis paris chirurgien dos institut rachis paris

myelopathie cervicale arthrosique irm post operatoire arthrose chirurgien rachis paris chirurgien dos institut rachis paris

myelopathie cervicale arthrosique radio post operatoire corporectomie cervicale v6 arthrose chirurgien rachis paris chirurgien dos institut rachis paris

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 5

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?