La rhizolyse est une intervention qui intervient dans le cadre du traitement des douleurs chroniques, principalement lombaires

 

Qu’est-ce qu’une rhizolyse ?

 

Les douleurs lombaires sont multi factorielles et certaines douleurs trouvant leur origine dans les facettes articulaires pourront bénéficier de cette intervention

 

Les facettes articulaires sont les articulations postérieures des vertèbres. Des rameaux sensitifs courent le long de celles-ci et véhiculent une information douloureuse.

 

Le diagnostic de ce type de douleur est radio clinique et repose également sur la réalisation de block test articulaire (ou test anesthésique radio guidé)

 

Indication radio-fréquence / thermocoagulation facettaire

 

Cette procédure ne vise pas à corriger l’anatomie, aussi elle peut s’adresser à des personnes qui ne présentent pas d’indication chirurgicale nette, à des personnes qui ne sont pas en condition physique de bénéficier d’une chirurgie comme une arthrodèse, ou qui préfère sursoir ou attendre une intervention plus lourde.

 

Rhizolyse (thermocoagulation) : déroulement

 

Cette intervention se déroule au bloc opératoire, sous anesthésie locale associée à une neuroleptanalgésie ou une anesthésie brève et le patient sera positionné sur le ventre sur une table spéciale. Les conditions d’asepsie et de surveillance seront aussi rigoureuses que pour une chirurgie conventionnelle. L’intervention se déroule sous un contrôle radiologique permanent, et consiste à faire progresser une électrode au contact des facettes articulaires. Un contrôle par un générateur permet de vérifier que la sonde est bien positionnée au contact du rameau sensitif.

Ensuite, le chirurgien pourra dépolariser le nerf ce qui conduira à la diminution de la conduction de l’information douloureuse.

 

Suites opératoires de la rhizolyse (lombaire / cervicale)

 

Après un passage en salle de réveil, vous serez conduit dans votre chambre pour un lever précoce. La sortie pourra s’effectuer en ambulatoire.

 

Il est impératif de débuter immédiatement une rééducation active, et celle ci devra être programmée en suivant les prescriptions que votre chirurgien vous aura remis en préopératoire. Il y a donc un temps de planification, ce qui a pour conséquence que cette intervention n’est pas une intervention à réaliser en urgence.

 

Les résultats sont globalement comparables à ceux d’une infiltration, mais en plus durable.

 

Il existe bien évidemment des risques, et des complications possibles, comme pour toute intervention, et ces risques seront expliqués par votre chirurgien.

 

C’est l’étude complète de votre dossier, et la bonne réponse à d’éventuels test diagnostiques qui permettront à votre chirurgien de choisir la bonne solution.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?